Distinction / prix


Palmarès Concours d'écriture 2020/2021 de l'IUT Lyon 1

Le 03 juin 2021, le jury du concours d'écriture de l'IUT Lyon 1 a établi son palmarès.

Le palmarès est le suivant : 

Pour la catégorie Nouvelle
  • Premier prix : Maureen Grandidier, Département Informatique, Site Villeurbanne Doua pour "La vieillesse"
  • Deuxième prix : Colin Courageot, Département Génie Mécanique et Productique, Site Villeurbanne Gratte-Ciel pour "Le scripteur"

Pour la catégorie Poésie
  • Premier prix : Maureen Grandidier, Département Informatique, Site Villeurbanne Doua pour "Soyez des procrastinateurs"
  • Deuxième prix : Aurore Vialatte, Département Génie Mécanique et Productique, Site Villeurbanne Gratte-Ciel pour "Vivre"

Nos trois lauréats ont tous remporté comme lot de récompense pour leur prix : une carte cadeau Decitre,un livre, des goodies de l'IUT et deux recueils d'écriture des précédents concours d'écriture de l'IUT Lyon 1.
Photo Lauréat - Vilalatte
Photo Lauréat - Vilalatte - Photo Lauréat - Vilalatte
Photo Lauréat - Courageot
Photo Lauréat - Courageot - Photo Lauréat - Courageot
Photo Lauréat - Grandidier
Photo Lauréat - Grandidier - Photo Lauréat - Grandidier


Après l'annonce du palmarès, les lauréats ont gentiment répondu à certaines de nos questions pour mieux les connaître.
 

A la question pourquoi avez-vous écrit un poème ou une nouvelle ?

> Colin Courageot a répondu : « J’ai écrit une nouvelle car je suis à l’aise avec ce support, écrire une histoire romancée m’inspire plus et je trouve ça fluide » 
> Pour Aurore Vialatte, écrire une poésie c'est le moyen de poser ses mots : « avec le poème on peut vraiment se concentrer sur chaque mot, se poser sur les idées qu'on veut partager » 
> Pour Maureen Grandidier qui a participé doublement avec un poème et une nouvelle et qui est doublement lauréate ces deux choix de catégorie ont été une évidence : « J'ai commencé à écrire des poésies en primaire (même si je ne suis pas sûre qu'on peut vraiment appeler ça de la poésie). Je me souviens que l'idée de mon poème m'est venue juste après avoir relu Le Petit Prince. Pour ce qui est de la nouvelle, c'est un des moyens les plus simples lorsque l'on veut raconter une histoire. J'ai tendance à ne jamais finir ce que j'écris, un format court était donc conseillé. Et puis j'aime surprendre le lecteur, avec une fin inattendue ou pleine de poésie »
 

Les sources d'inspiration de nos lauréats sont variées. 

> Cela peut-être de la musique, un jeu vidéo, comme le souligne Colin Courageot : « En regardant un film, en jouant à un jeu vidéo en lisant... en effectuant une activité tout simplement ! Mais lorsque j'écris, la musique m'aide à trouver des idées, surtout que se sont majoritairement les musiques qui me motivent au quotidien »
> La vie quotidienne est aussi une source d'inspiration. C'est ce que nous a répondu, Aurore Vialatte : « L'inspiration vient de la vie quotidienne, de mon expérience et des valeurs que j'apprécie. Ce que j'ai envie de poser sur un papier blanc, les pensées... »
> Les émotions peuvent aussi être une source d’inspiration comme Maureen Grandidier nous l’a dit : « En règle générale, mon inspiration est la conséquence d'une émotion très forte: nostalgie, mélancolie, tristesse... Elle me vient plus facilement lorsque j'ai un but dédié comme lorsqu'on me propose un travail d'écriture. Sinon, je sais que l'inspiration est particulièrement présente quand je ne peux pas l'exprimer:    en cours, pendant les révisions, les stages... C'est frustrant, mais ça me donne des idées pour plus tard quand j'aurai le temps »
 

Nos trois lauréats préfèrent plutôt écrire sur ordinateur ou smartphone, écrivent parfois en musique et retravaillent leurs textes.

> Colin Courageot a écrit en musique : « J’écris sur ordinateur via le logiciel Word, cela permet plus facilement d’ajouter ou modifier le texte. Pour ma nouvelle, je me suis enfermé dans le bureau avec de la musique » 
> Aurore Vialatte a d’abord écrit sur son smarthone : « J'écris sur mon smartphone les phrases quand elles me viennent, puis je me pose pour retravailler sur mon ordinateur »
> Maureen Grandidier aime écrire en voyageant et écrit d'abord sur papier avant de retravailler sur son ordinateur : « J'aime écrire avec de la musique ou un bruit sonore mais en général je ne suis jamais très productive comme ça. J'adore écrire pendant les voyages dans les trains, je me sens calme et j'aime cette sensation d'écrire en voyant le paysage défiler par la fenêtre. Sinon je n'ai pas de lieu précis, mais comme je peux passer de longues heures à écrire, être assise ou allongée confortablement est un plus. L'ordinateur reste mon moyen principal pour rédiger mais pour esquisser les idées j'écris en général dans un carnet ou n'importe quel bout de papier qui traîne »
 

Nous avons demandé à nos lauréats s'ils participeraient au prochain concours d'écriture de l'IUT Lyon 1.

> Colin Courageot nous a répondu : « Pourquoi pas, si je trouve de l'inspiration et du temps »
> Aurore Vialatte l'envisage également :  « Je pense car j'ai adoré écrire, je n'avais jamais ressenti cette sensation. Mais si l'inspiration ne me vient pas alors je ne me forcerais pas »
> Maureen Grandidier ne le fera pas car elle ne sera plus étudiante à l'IUT.
 

D'autres concours ?

> Colin Courageot ne sait pas s’il s’inscrira à d’autres concours d’écriture mais il s’est inscrit à celui de l’IUT Lyon 1 par plaisir : « Je ne sais pas, je n’y avais pas vraiment réfléchi car à la base je me suis inscrit à ce concours suite à la proposition reçue par mail, et j’ai participé juste pour le plaisir en me disant « ça ne coûte rien d’essayer », sans imaginer que je serai parmi les nommés ! »
> Aurore Vialatte ne pense pas s’inscrire à d’autres concours d’écriture : « Je ne pense pas participer à d’autres concours d’écriture, c’était par défi et aussi par curiosité »
> Pour Maureen Grandidier, participer à notre concours d'écriture, lui a donné l'envie de continuer à écrire et de tenter une participation à d'autres concours d'écriture : « J'ai essayé plusieurs fois de participer à des concours d'écriture mais faute de temps/motivation, je ne finissais jamais mes textes en me disant que je n'avais aucune chance. Ce concours m'a permis de me donner ce petit coup de pouce dont j'avais besoin et j'espère participer à de nombreux concours d'écriture les années qui arrivent ! »


Du côté du jury, les textes ont été difficile à départager comme nous l’a dit Valérie Bonche, enseignante en Techniques d’Expression et de Communication, à l’IUT Lyon 1-Site Villeurbanne Gratte Ciel, « J'ai trouvé les textes poétiques assez réussis et plus difficiles à départager que les textes narratifs »
Les textes étaient également plus variés cette année au niveau de leurs thématiques, comme nous l’a affirmé Valérie Bonche : « J'ai trouvé que cette année, il y avait plus de variété dans les tonalités, moins d'uniformité triste »
L’ensemble du jury a trouvé que le palmarès établi était satisfaisant comme Valérie Bonche l’a si bien résumé : « Palmarès vraiment satisfaisant : les quatre textes primés sont très réussis, leur offrir un prix fait plaisir » 

Si vous aussi, vous êtes tentés de participer au prochain concours d’écriture, nous vous donnons rendez-vous dans quelques mois pour l’édition 2021/2022 du Concours d'Ecriture de l'IUT Lyon 1.
Publié le 8 juillet 2021