Culture scientifique


Aller toujours plus haut avec « Un ballon pour l’école »

14/04/2017 - Les étudiants de L’IUT Lyon 1 et les Lycéens du Lycée Colbert (Lyon 8) montent l’opération « Lâcher de ballon dans la stratosphère » coordonnée par l’association Planète Sciences, partenaire du Centre national d’études spatiales (CNES), dans le but de réaliser des relevés scientifiques.

Le 14 Avril 2017, des étudiants en Génie Electrique et Informatique Industrielle (GEII) de l’IUT Lyon 1 ont mené le projet « Lâcher de ballon sonde dans la stratosphère », dans le cadre d’un club scientifique regroupant des étudiants de 2nde et 1ère Scientifique, des enseignants du Lycée Colbert, et des enseignants du département GEII.

Collecter les données et former les Lycéens

L’objectif était à la fois de former les jeunes (concevoir et réaliser des nacelles expérimentales embarquées sous ces ballons, pour les initier aux sciences, aux techniques, à la démarche expérimentale et au développement d'un projet en équipe), mais aussi d’augmenter la visibilité des sciences dans ce Lycée par le biais d’un projet attractif et marquant, notamment en mettant en lien les enseignements du domaine de compétences du GEII.

Le projet a pu prendre vie grâce à la collaboration entre le Centre National d'Etudes Spatiales (CNES), Planète Sciences et les enseignants des établissements scolaires.
L’objectif de ce projet était de lancer un ballon sonde dans la stratosphère, afin de collecter des données grâce aux capteurs installés dans la nacelle. Avec celles-ci, les étudiants pourront répondre à leurs questions de départ, en lien avec la pression ou la température qui varient en fonction de l’altitude et de la hauteur (jusqu’au ira le ballon ? et surtout où atterrira-t-il?).

Le vol du ballon sonde

La nacelle et le ballon envolés depuis la cour du Lycée, l’excitation est à son comble : où va-t-il aller ?  Les mesures seront-elles à la hauteur de leurs questionnements ?
Après 1h40 de vol, l’engin a éclaté à 25 000 m d’altitude. Ensuite, 45 minutes de descente plus tard, il a atterri sur le versant Est du Col de l’Epine en Savoie, à 1160 m d’altitude sur un sapin haut de 25 m !
Il a ensuite été récupéré dans le massif de l’Épine par les courageux radioamateurs* (*amoureux de radio, de technologie et d'électronique) qui ont gravi le col.
Maintenant, il est temps d’exploiter les données scientifiques et les images reçues. L’équipe de jeunes va dépouiller les résultats, les analyser et les comparer aux prévisions, puis ils en tireront des conclusions, exploitées dans un compte-rendu qui sera distribué à tous les participants et transmi au CNES et à Planète Sciences.

Participants :
  • Responsable du projet à Colbert : Brigitte RAMANGASOAVINA
  • Etudiants du département GEII : Armand BALAT et François FINAS
  • Lycéens et enseignants du Lycée Colbert
  • Enseignants du département GEII : Claude DELPUECH, Charles JOUBERT et Ali SARI
 
Photos - « Un ballon pour l’école »


Partenaires :
Les partenaires
Publié le 12 mai 2017 Mis à jour le 6 juillet 2017